la naissance de la Bretagne

 

Naissance de la Bretagne

 

Empire romain en 395

 

L'histoire de la Bretagne débute en Armorique. D'après ce que rapporte Jules César, l'Armorique serait une région comprenant la Bretagne actuelle, la Loire Atlantique et la Normandie. A cette période l'Armorique est occupée par divers peuples celtes, dont les vénètes (peuple de la région du Morbihan, dont les mérites de navigateur sont vantés par Jules César).

L'armorique au temps des romains

Vers 400 ap JC, les romains d'Armorique font appel aux légions romaines de Bretagne (actuelle Grande Bretagne) pour leur venir en aide à lutter contre les barbares. Restent alors en Bretagne, des Britto-romains. Ceux ci seront vite, débordés par les attaques venant de l'Est (peuples germains : angles et saxons), du Nord (Ecosse) et surtout de l'Ouest ( Irlandais) qui s'installent au Pays de Galles. L'ensemble de cette pression conduit les Bretons à fuir en Armorique, vers entre 410 et 450. Ils apportent leur culture, leur langue et se mélangent à la population gauloise d'Armorique (Bretagne et basse Normandie actuelle). Ils représenteraient presque 50 % de la population.

 Les chefs de clans bretons vont créer des royaumes, dont ils donneront leur nom sous forme de saints. Les 7 premiers fondateurs sont:

  1. Saint Pol Aurélien (évêque de Léon)
  2. Saint Corentin (évêque de Cornouaille)
  3. Saint Patern (évêque de Vannes)
  4. Saint Sansom (évêque de Dol)
  5. Saint Brieuc (évêque de Saint Brieuc)
  6. Saint Malo (évêque d'Aleth puis transféré à Saint Malo)
  7. Saint Tugdual (évêque de Tréguier)

De nombreux moines irlandais poussés par leur élan monachisme vont débarquer sur les côtes bretonnes, dont on retrouve actuellement de nombreuses communes portant leur nom.

L'émigration s'achève vers l'an 600.

 

 En 497, un traité est conclu avec Clovis. Les bretons reconnaissent la supériorité des francs, mais ne leur devront pas de tribut. Par contre leur territoire se restreint aux osismes, coriosolites et vénètes. Avant le VIII ème S , les régions de Rennes et de Nantes ( qui sont des comtés francs) sont unies pour former  les marches de Bretagne, afin de prévenir le royaume franc des invasions bretonnes.

Pépin Le Bref, Charlemagne et enfin Louis le Pieux  finiront par avoir raison de ce territoire. Mais à la mort de Louis Le Pieux, le territoire est administré par Nominoë (notable breton du Poher), alors que les fils de Louis Le Pieux s'entre déchirent. En 845, Nominoë remporte la bataille de Ballon (près de Redon) sur Charles le Chauve, alors roi de Neustrie. Nominoë , puis son fils Erispoë vont s'attacher à reprendre les anciens comtés de Nantes et de Rennes, consolidant un royaume devenu indépendant, à partir de 851.

Les bretons doivent faire face aux attaques vikings entre 874 et 936. C'est le cas du monastère de Landevennec, près de Brest, qui fut pillé et brûlé en 913.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×