le retour des rois

Le retour des rois (1815-1848)

 

Alexandre 1er, le tsar de Russie, est à Paris, en 1814. Il favorise le retour de la monarchie, en mettant Louis XVIII sur le trône, le frère du roi louis XVI. C'est une monarchie constitutionnelle censitaire c'est à dire que le roi partage le pouvoir avec des députés élus (monarchie parlementaire) par des électeurs les plus riches. Voici donc la Restauration qui commence.

Il redonne au roi, son pouvoir exécutif, et le droit de vote se limite aux personnes les plus riches (12.000). Le reste des acquis de la Révolution est maintenu (égalité devant la loi, liberté de culte, code civil, propriété privée, etc).

1815: Napoléon, prisonnier des anglais , à l'île d'Elbe, réussit à s'en échapper. Il essaie un dernier baroud d'honneur. Il réussit à réunir une armée. Les ennemis, voyant celà , se rassemble en Belgique. Napoléon décide de les attaquer à Waterloo. C'est la débâcle, Napoléon est rejeté par une commission gouvernementale.  Il est livré aux anglais, qui l'emmène à Sainte Hélène, où  il meurt le 05 mai 1821.

Ce retour de Napoléon, a réveillé les tensions entre royalistes et Bonapartistes . La nouvelle chambre des députés, ultra royaliste, appelée "la chambre introuvable" instaure des lois répressives contre les révolutionnaires et bonapartistes. Elle est en fait plus royaliste que le roi. Cette période de un an s'appelle la Terreur blanche, jusqu'à la dissolution de l'assemblée par le roi, en 1816. Louis XVIII octroie une charte constitutionnelle où il reconnait les conquêtes politiques et sociales de la Révolution (égalité civile, liberté individuelle, liberté de la presse, liberté de culte, garantie de la propriété privée)

 

1824, à la mort de Louis XVIII, c'est son frère Charles X qui prend le pouvoir.

  •  Il entreprend de restaurer l'ancien régime, avec le contrôle des écoles par les catholiques.
  •  Il favorise le retour des aristocrates émigrés.
  •  La presse est muselée.
  •  Le droit de vote est limité aux propriétaires fonciers.

Les Trois Glorieuses et la monarchie de Juillet

Tableau d'Eugène Delacroix "la liberté guidant le peuple" pour la révolution de 1830.

Finalement le peuple se soulève. C'est les Trois Glorieuses (27, 28 , 29 juillet), le roi abdique et est remplacé par un autre ...roi : Louis Philippe. Neveu de Louis XVI, démarre une nouvelle dynastie, les Orléans. C'est le début de la monarchie de juillet.

Cette période voit l'accélération de l'industrialisation : 6.000.000 d'ouvriers dans les usines de (soie, étoffes, charbons, fer). Le chemin de fer se développe. Mais les conditions de vie des ouvriers sont déplorables.

Afin d'éviter tout nouveau soulèvement populaire, Guizot décide d'alphabétiser les masses. Il créé les écoles primaires publiques en 1833 , et oblige chaque commune à en entretenir une. Celà aura pour conséquence de donner son véritable envol à la langue française. Thiers voudrait contrer les écoles détenues par les congrégations religieuses, ce que la loi Falloux, fera en 1850:

  • l'école publique, fondée et entretenue par les communes, les départements ou l'Etat
  • l'école libre, fondée et entretenue par des particuliers ou des associations

Le droit de vote est accordé à un plus grand nombre de français, le drapeau tricolore est adopté.

Trop autoritaire, Louis Philippe reste insensible aux aspirations des classes moyennes (rôle politique) et aux demandes des réformes sociales des classes populaires.

Mais en 1848, le peuple n'en peut plus. Il a faim, le chômage progresse et le gouvernement ne prend aucune disposition en leur faveur. Le peuple se révolte, Louis Philippe abdique le 24 février 1848.

Commentaires (1)

1. re 19/03/2012

edf

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×