la Révolution Française

La révolution française

 

Les états généraux de la mauvaise humeur

le clergé: très riche, possède 10% des terres et des biens immobiliers. De plus , collecte la dîme depuis ... charlemagne. Les terriens doivent verser une partie des récoltes ou animaux à un décimateur qui redistribue. Le Bas clergé reçoit très peu, le Haut clergé, issu de la noblesse reçoit beaucoup.

La noblesse: 2 catégories:

  • la noblesse d'épée: à l'origine, les nobles payaient l'impôt du sang. Ils allaient sur les champs de batailles, en retour ils ne payaient pas d'impôts. Mais depuis , le nombre de batailles a considérablement baissé. Elle vit à la cour où elle bénéficie des grasses pensions octroyées par le roi, aussitôt dépensées, ou bien elle vit en province , sur ses terres. Mais leur faible revenu ne leur garantit pas un train de vie bien élevé.
  • la noblesse de robe : ce sont de riches bourgeois qui ont acheté un rôle. Ils occupent les parlements et administrations.

Le tiers état: le petit peuple, la petite et moyenne bourgeoisie, la bourgeoisie industrielle, d'affaire. La riche bourgeoisie, celle qui prête l'argent au Trésor Royal .

Les états généraux rassemblés le 1er mai 1789 sur demande de Louis XVI. Les élections des députés aux états généraux ont lieu au printemps. Elles ouvrent ce que l'on put considérer comme la première campagne électorale en France. Partout on se rassemble pour désigner ses représentants et rédiger les cahiers de doléances. Les français attendent du Roi et des Etats généraux d'importants changements : une constitution, une justice garantie, la suppression des droits seigneuriaux, la baisse des impôts et leur répartition équitable avec le clergé et la noblesse. Mais ces derniers ne veulent pas perdre leurs privilèges. 

 

Chronologie des évènements:

5 mai 1789: ouverture des états généraux à Versailles => déception du Tiers état

17 mai 1789: Naissance de l'assemblée nationale (par le tiers état et quelques députés du clergé) . C'est la fin de l'identification de la nation au roi seul.

20 juin 1789: La salle des menus plaisirs au château de Versailles est fermée => rassemblement à la salle du jeu de paume de Versailles (tiers état + 1/2 du clergé + 2 nobles). Il sera décidé de donner une constitution à la France.

24 juin 1789: tiers état et clergé au complet, décident que chaque vote comptera pour une voix. La noblesse finit par intégrer l'assemblée sur ordre du roi.

9 juillet 1789: l'assemblée nationale devient Nationale constituante => le roi n'a plus de pouvoir. Le roi refuse cette remise en cause de la monarchie absolue et renvoie Necker, partisan des réformes. De plus il regroupe des troupes autour de Paris.

14 juillet 1789: La bastille (prison et entrepôt d'armes) est prise car des soldats entourent Paris. Lafayette invente la cocarde (bleu et rouge, symbole de Paris) et blanc, symbole de la royauté.

Juillet-août 1789: la révolte s'étend aux campagnes. Les paysans ne comprennent pas qu'ils n'ont rien eu , ils s'attaquent aux châteaux et détruisent les papiers témoignant des droits seigneuriaux. C'est la "grande peur".

4 août 1789: Les députés décident d'abolir les privilèges féodaux, suppriment nombre d'impôts et d'asservissements, face à la crainte d'une révolte généralisée.

26 août 1789: adoption de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen par l'Assemblée Constituante.

6 octobre 1789: les femmes viennent chercher la famille royale pour l'amener au chateau des tuileries.

2 novembre 1789: les biens de l'Eglise sont confisqués pour rembourser les dettes de l'état. Il y aura un diocèse par département, les prêtres prêtent serment à la Nation et non plus au pape.

11 novembre 1789: les départements sont créés (nom de fleuve et de montagnes), pour être à dimension humaine et éviter les dispersions de responsabilités => 83 départements et 44.000 communes

 

La construction d'une démocratie:

1789-1791 : La première assemblée nationale  appelée la constituante car elle est chargée de rédiger la 1ère constitution de la nouvelle monarchie constitutionnelle. Ce sera fait en 1791. Désormais les lois sont proposées et rédigées par l'assemblée. Ces lois sont soumises ensuite au roi qui donne ou non , son accord. Mais le roi a tenté de fuir le 20 juin 1791, pour rejoindre les royalistes.

La première constitution prévoit la séparation des pouvoirs entre le roi (pouvoir exécutif), les députés (pouvoir législatif) et les juges (pouvoir judiciaire). Mais seuls les citoyens les plus riches peuvent voter : il s'agit  d'un suffrage censitaire. Les finances sont réorganisées. Les contributions remplacent les impôts. Pour éponger la dette, les biens du clergé sont mis à la disposition de la Nation. Les membres du clergé sont salariés comme fonctionnaires!!! et doivent prêter serment de fidélité au roi, à la nation et à la loi. Ils vont se diviser entre prêtres constitutionnels et prêtres réfractaires.

1791-1792 : L'assemblée législative, constituée de jeunes gens entre 25 et 35 ans, est divisée en 2 groupes. Les montagnards (Robespierre, Marat, Danton) et les girondins. Cependant les choses se gâtent, le peuple se soulève car il a faim et il n'a pas de travail, les autrichiens menacent les frontières françaises. Ces derniers voudraient rétablir la monarchie. Le roi est emmené en prison le 10 août 1792. La France déclare la guerre aux autrichiens et aux prussiens (Valmy)

1792-1795 : la nouvelle assemblée s'appelle la convention. Les députés sont élus au suffrage universel (enfin presque, les femmes ne votent pas). La république est déclarée le 10 août 1792.

1795-1799 : Le directoire composé de 2 assemblées (conseil des anciens et un conseil des 500) + 5 directeurs.

1 ère République (sept 1792-juil 1794)

 

La terreur (1793- 1794)

Les girondins : Ils représentent la bourgeoisie fortunée, possédante, industrielle et commerçante.

Leur but :

      - décentraliser le pouvoir,

      - liberté des prix et du commerce,

      - Paris un département comme les autres.

Les montagnards: Ils représentent la bourgeoisie moyenne et les classes populaires.

Leur but:

       - Paris = centre de la France,

       - autorité dans le commerce,

       - la révolution doit être sauvée par tous les moyens.

Louis XVI guillotiné, en février 1793

La mort du roi a déchaîné les monarchies européennes contre la France. Celle ci doit faire face sur plusieurs fronts, il faut des hommes pour combattre. Ils sont recrutés dans toute la population, mais la Vendée refuse. C'est la révolte des chouans, pro royalistes contre les soldats de la république, qui durera 2 ans faisant 150.000 morts.

Pendant ce temps, les défaites s'accumulant, les opposants à la république font de plus en plus parler d'eux. Les girondins sont dissouts à Paris, mais parviennent à faire soulever de nombreuses villes de provinces. Plus de la 1/2 des départements vont se rebeller. Les anglais débarquent à Dunkerque et à Toulon, les espagnols sont dans le Roussillon. Robespierre, au début opposé à la guerre, n'a qu'un but : sauver la république, coûte que coûte. Il impose la dictature. Toute personne suspecte de ne pas être pour la république est tuée. La délation du voisin est le sport national.

Cette dictature comprend :

  • un comité de salut public (gouvernement)
  • un comité de sûreté générale 
  • un tribunal révolutionnaire 

En 2 ans  40.000 personnes ont été guillotinées (dont Marat, Danton, Guillotin et Robespierre), noyées ou fusillées.

Robespierre à l'échafaud (28/07/1794)

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×