le Protestantisme

Le protestantisme

 

A la fin du Moyen Age, l'Eglise ne répond plus aux besoins des fidèles. Les famines, la peste, les guerres provoquent la crainte de l'Enfer. Chacun essaie d'assurer son salut en vénérant les saints ou en achetant des indulgences. L'Eglise promet le pardon des péchés contre une somme d'argent. Le clergé s'enrichit, le pape se veut l'égal des rois, il vit dans le luxe et joue un rôle politique.

C'est dans la douleur que va naître le protestantisme. C'est , véritablement, martin Luther, un allemand qui le lance en 1505. En 1517, Luther publie 95 thèses, dans lesquelles il condamne les indulgences et prône un retour à l'écriture sainte. Alors  qu'il était chez les frères Augustins, il est excommunié en 1521. Mais il reçoit le soutien de princes allemands, qui voient dans le pape, un obstacle à leur autorité. Luther fonde la première Eglise protestante. En France Calvin reprend le flambeau, et ajoute que Dieu réserve sa grâce qu'à un petit nombre d'hommes : c'est la doctrine de la prédestination.

En 1529 les luthériens protestent contre un décret de Charles Quint, qui veut interdire leur doctrine. Les humanistes s'engouffrent dans la brèche, notamment en France. Ils veulent se libérer du pape, de l'Espagne et ne plus dépendre financièrement des banquiers de Florence.

La réaction de l'Eglise catholique est violente. Les protestants sont considérés comme des hérétiques par le tribunal de l'Inquisition et peuvent être brûlés. Les livres contraires à la doctrine chrétienne sont interdits.

1534 : Ignace de Loyola (espagnol) créé les jésuites. C'est une organisation militaire, totalement dévouée au pape. Celui ci leur donnera pour mission de cathéchiser les enfants de Rome, puis du saint empire romain. Des écoles jésuites vont ensuite être créées. Cette organisation est mise en place pour contrer la montée du protestantisme.

Temple protestant (Lyon)

En 1545, le pape Paul III réunit un concile dans la ville de Trente en Italie du Nord. Il réaffirme les dogmes rejetés par les protestants, prévoit la création des séminaires pour former un clergé de qualité. Un catéchisme et un missel sont rédigés pour l'instruction religieuse des fidèles. En réaction contre l'austérité des temples protestants, de somptueuses églises sont construites pour impressionner les fidèles : c'est le début de l'art baroque.

L'art baroque

A cette période, commence le massacre des protestants. A son apogée les protestants représenteront 15 à 20% des français.

Les guerres de religion (il y en aura 8) opposant catholiques et protestants dureront 36 ans (entre 1562 et 1598) dans des affrontements sanglants, comme le massacre de la Saint Barthélémy.

Catherine de médicis : Par son mariage avec le futur Henri II, elle devient Dauphine et duchesse de Bretagne de 1536 à 1547, puis reine de France de 1547 à 1559. Mère des rois François II, Charles IX, Henri III, des reines Élisabeth (reine d'Espagne) et Marguerite (la reine Margot), elle gouverne la France en tant que reine-mère et régente de 1560 à 1564

Catherine de Médicis est aussi une mécène exceptionnelle qui a financé de nombreux chantiers de construction et a protégé de nombreux artistes français. Peut-être plus que tout autre souverain français de la Renaissance, elle a contribué à donner à l'art ses lettres de noblesse et à l'employer, avec beaucoup de talent, au service de la monarchie.

 

L'épisode du massacre de la saint Barthélémy (24 août 1572): Ce massacre a commencé à Paris , avant de s'étendre à plusieurs autres villes du royaume. Il a débuté suite à une méprise !!! L'amiral de Coligny, chef des protestants, insiste auprès du roi Charles IX, pour faire la guerre à la Flandre espagnole. Celui ci hésite à lui dire non. Face à cette insistance, Catherine de Médicis, mère du roi, décide d'en finir avec Coligny. Elle charge le chef des catholiques, Henri de Guise, d'accomplir la besogne. Coligny est seulement blessé, le roi veut découvrir le coupable. Catherine finit par convaincre le roi de tuer coligny. Le roi qui ne veut pas de vagues, lui dit, à propos de tous les chefs protestants : "tuez les tous, qu'il n'en reste pas un pour me le reprocher". Catherine donne la liste des noms protestants à tuer, à henri de Guise. L'ordre de "tuer les tous" , fait le tour de Paris, le massacre démarre, alors qu'il ne devait concerner que quelques chefs protestants. C'est ainsi que malgré elle, catherine déclenche le massacre, alors qu'elle a toujours essayé , pendant 30 ans, de réconcilier catholiques et protestants. Elle en mourra d'épuisements et de dépits en 1589, devant l'impossibilité de réconciliation.

C'est Henri IV, qui par l'édit de Nantes, mettra un terme à cette guerre civile.  Il autorise la liberté de culte aux protestants mais en limite l 'expansion aux villes et régions protestantes. Cependant Louis XIII et louis XIV entameront ces libertés.

Louis XIII, sous l'influence de Richelieu, ne veut plus d'un état dans l'état. Par l'édit de Nantes, certaines villes sont contrôlées par les huguenots (protestants), comme La Rochelle. En faisant le siège de la rochelle en 1627, Richelieu va obtenir la paix d'Alès (28 juin 1629) :

  • la liberté de culte est toujours accordée aux protestants
  • les places fortes sont démantelées, leurs fortifications rasées
  • le culte catholique est restauré dans les régions dominées par les protestants.

Entre 1681 et 1685 , Louis XIV envoie des milices convertir les protestants dans le poitou pour un test. Louis XIV révoquent l'édit de Nantes en 1685, considérant à tord, qu'il n'y avait plus lieu de maintenir le protestantisme. En effet, chaque jour, ses conseillers lui apportaient les chiffres des convertis, chiffres évidemment faussés, et conversion réalisée sous la torture, ce dont Louis XIV n'était pas au courant. 38.000 conversions sont enregistrées en quelques mois.

Les dragonnades, les milices s'installent chez l'habitant jusqu'à ce qu'il se convertissent

http://www.museeprotestant.org/

C'est à partir de 1685 que sera déclenchée les "dragonnades". Les dragons sont des milices d'état, composées en général de paumés, sélectionnés selon leur corpulence. Ils passeront d'un village à l'autre, convertissant dans l'horreur la plus absolue les survivants. Cette période durera 100 ans, plus de 200.000 protestants fuiront le royaume.

A partir de 1787, les protestants seront tolérés. Ils se réorganisent.

En 1905, ils acceptent la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat, avant, en 1938, de se rassembler autour de l'Eglise réformée de France.

Commentaires (6)

1. sam (site web) 11/10/2009

vos gueules

2. Serena 24/10/2011

Bonjour tout le monde!
Je suis en morale et je m'ennuie fortement...
Faites moi signe si vous savez qui est le chef des communauté !
Bisous Bisous Gossip Girl !

3. tafi 10/11/2011

sam ta guele chien des bois masisi goliate

4. ALICE (site web) 29/02/2012

moi j'ai un exposé dessu alor que je menfou completement les autres de ma classe on us des truc bien plus interressant!!!!!!

5. mimosa 03/05/2012

bon site, merci pour toutes ces informations

6. tine-tar 02/10/2012

Bon site, mon devoir va avancer bien plus rapidement ainsi!
Alice, tafi et Serena : Vous êtes vraiments des gamins. Les Protestants ont une histoire, et il faut la connaître car ils ont été opprimés pour leur religion, ce qui est finalement toujours d'actualité de nos jours (et pas dans le sens qu'on croit).
Sur-ce, bonne soirée!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site