renaissance, guerres de religion, absolutisme, les Lumières

La Renaissance (1498-1610)

 

 

 

Qu'est ce que la Renaissance?

 

La Renaissance est la période pendant laquelle s'opère de profonds changements d'un point de vue culturel :

  • apparition d'un mouvement intellectuel : l'Humanisme
  • mouvement artistique : renaissance artistique
  • réforme religieuse

Après une longue période de décadence (le Moyen Age), le mouvement culturel voulait faire renaître les connaissances de l'Antiquité grecque et romaine. La "Renaissance" ne se limite pas aux arts et aux lettres, mais aussi atteint le politique, le social, l'économique, le scientifique et les techniques. Son foyer n'est pas uniquement en Italie, mais diffus dans plusieurs régions (Flandres : fin du 14èS !!!, Pays Bas au 16èS) grâce notamment à l'imprimerie.

La renaissance n'a pas exprimé que le Beau, mais aussi le Pire (Reconquista, Inquisition,  extermination des amérindiens, guerres entre catholiques et protestants).

- Qu'est ce que l'Humanisme?

L'humaniste est un intellectuel curieux des évolutions du monde, des textes anciens.

Il a un esprit critique.

Il élabore des dictionnaires, des grammaires. Ils rénovent leur propre langue. Ainsi  en 1539, l'ordonnance de Villers Cotterêts impose l'usage du français comme langue officielle et l langue française acquiert ses lettres de noblesse par la publication en 1549 de "défense et illustration de la langue française" par joachim Du Bellay.

Il place l'Homme au centre du monde. 

On peut citer :

  • Erasme de Rotterdam (religion, morale)
  • Machiavel d'Italie (politique)
  • Paré et Vésale (anatomie et chirurgie)
  • Copernic de Pologne (astronomie)
  • Gutenberg d'Allemagne (imprimerie) ainsi le parchemin est remplacé par le papier

- La renaissance artistique

L'argent des conquêtes va favoriser le développement artistique, notamment en Italie (Médicis à Florence, Pape avec la basilique St Pierre de Rome). La progression des Turcs vers Constantinople, va chasser nombre d'artistes , de savants et de lettrés byzantins et grecs, vers l'Italie.

Cette engouement atteint les monarchies qui s'empressent de modifier, construire de somptueux châteaux (châteaux de la Loire, Château de Fontainebleau, palais du Louvre). Ce mécénat vers l'art et la culture va favoriser son développement.

De nouvelles techniques apparaissent en peinture, notamment la perspective (Italie) et la peinture à l'huile (Flandres). La perspective permet de faire les dessins à l'échelle tout en donnant de la profondeur.

http://files.fluctuat.net/IMG/jpg/2-saint-george-dragon-500-2.jpg

Quelques grands noms : Michel-Ange (sculpture), Leonard de Vinci (sculpture, peinture)

- La renaissance religieuse

Par l'arrivée de l'imprimerie , et donc la possibilité de diffuser les savoirs, les idées en des milliers d'exemplaires, la religion catholique sera de plus en plus contestée. Auparavant, les savoirs étaient essentiellement écrits par les moines copistes, qui de ce fait, consciemment ou non, orientaient les idées, jusqu'en 1200. A partir de 1200, ce travail est confié à des laïcs qui sont installés dans le giron des universités.

Cette contestation aboutira à une nouvelle religion : le protestantisme.

Gutenberg et l'imprimerie

Vers 1450, l' Allemand Johannes  Gensfleisch (Gutenberg) révolutionne  le procédé d'impression. Dans un contexte de rupture avec le Moyen Age, cette invention bouleverse la diffusion des idées nouvelles liées à ce grand courant intellectuel qu'est l'Humanisme.

Jusqu'à cette invention, on utilisait des parchemins, ou du papier, sur lesquels on écrivait à la plume d'oie. Les enlumineurs se chargeaient de les enjoliver de couleurs vives. C'étaient de véritables objets de luxe, que seuls les nobles et les bourgeois pouvaient se procurer. Cependant la demande de livres est croissante de la part des étudiants et érudits.

Gutenberg , graveur sur bois, utilise des techniques anciennes de reproduction d'images qu'il va adapter à l'écriture. Ainsi sur des caractères mobiles de plomb, il gravera les lettres de l'alphabet. Il suffit alors de disposer ces caractères en lignes pour en faire une page, que l'on peut multiplier à souhait.

Il utilise le papier , inventé par les chinois, à la place du parchemin. Il emploie une encre grasse qui marque le papier et une presse souple, qui évite de percer le papier avec les caractères de plomb.

Les conséquences :

Sur la grammaire : les mots sont séparés, la ponctuation est utilisée. L'orthographe est fixée.

Sur les idées : l'esprit critique se développe à grande vitesse, car beaucoup de gens ont accès aux livres bibliques sans s'en tenir qu'aux commentaires oraux de quelques érudits et clercs. L'Europe redécouvre la pensée des auteurs de l'Antiquité grecque et romaine.

 http://www.herodote.net/Images/Gutenbergimprimerie.gif

 

 

François 1er (1515 - 1547)

A la mort de Charles VIII, en 1499, c'est Louis XII qui prend le pouvoir et Anne de Bretagne. Il poursuivra les guerres en Italie.

1514, mort d'anne de Bretagne

 

 

 

Le règne de François 1er sera celui des guerres d'Italie et de la Renaissance.

1515 , la bataille de Marignan.  Ainsi dès 1515, pour un besoin d'argent  il s'attaque au royaume de Naples et au duché de Milan . Ce dernier appartient au pape, qu'il fait garder par des troupes suisses. François 1er dispose de 40.000 hommes, ce sera une véritable boucherie. Les français sortent vainqueurs.

François 1er fait signer au pape un concordat, qui donne le contrôle presque total de l'Eglise en France, qui ne sera supprimé qu'à la révolution.

De plus , il signe un accord de paix, avec les suisses. Ceux ci défileront aux côtés des français, jusqu'au XIX ème siècle. C'est d'ailleurs leur contingent qui sera à l'origine de la légion étrangère.

En 1516, ayant eu connaissance par louis XII de la présence d'un génie à Milan, Léonard de Vincy, il l'invite à venir s'installer près d'Amboise.

 

Léonard de vinci (1452-1519) est considéré comme l'archétype et le symbole de la renaissance, un génie universel et un philosophe humaniste. Il était à la fois peintre, sculteur,décorateur, organisateur de bals masqués, de tournois, ingénieur, urbaniste, industriel, écrivain, botaniste, géologue, anatomiste, hydrologue et peintre.

On lui doit : la joconde, la cène, l'hélicoptère, le char de combat, le sous-marin, la bicyclette, l'automobile, les lois de la mécanique, etc...

Léonard de Vinci est à l'origine de la transformation du château d'Amboise, qui était auparavent une forteresse, en une élégante demeure d'agrément avec jardins à l'italienne. 

François 1er rêve de devenir empereur. A la mort de l'empereur du Saint empire romain, en 1520, il offre aux grands électeurs (princes et archevêques) 1.5 tonnes d'or, pour rien!!!!. Son concurrent Charles de Habsbourg (petit-fils de l'empereur defunt) en offre 2 tonnes. C'est le futur Charles Quint.

François 1er est isolé depuis que henri VIII, a fait alliance avec Charles Quint. Il perd plusieurs batailles en Italie, en Espagne contre Charles Quint.

François 1er (1515-1547)

François 1er aime la fête, il en fait régulièrement dans divers châteaux (Chambord, Chenonceaux, Azay le rideau, Blois, Amboise...). Sa cour , impressionnante, 15 à 20.000 personnes, se déplace ainsi de château en château. Y sont organisés: banquets, ballets, concerts, bals, théâtres. Y sont présents : artistes (dont quelques italiens), lettrés (on cultive l'art de la conversation), seigneurs (afin de les amadouer).

Il y fera construire ou rénover de nombreux châteaux, mais le plus remarquable est la construction du château de Chambord (1519-1547). On y voit l'influence du style de léonard De Vinci.

En 1539, il fait de la langue française (patois parlé en île de France et sur la Loire), par une ordonnance signée à Villers Cotterêts, la langue du pouvoir royal, de l'administration , de la politique et de la littérature. C'est en langue française que seront enregistrés les baptêmes et enterrements => l'état civil.

Enfin, François 1er est à l'origine de l'absolutisme, en réduisant qu'à quelques confidents les décisions du pouvoir.

 

 

Le protestantisme

 

A la fin du Moyen Age, l'Eglise ne répond plus aux besoins des fidèles. Les famines, la peste, les guerres provoquent la crainte de l'Enfer. Chacun essaie d'assurer son salut en vénérant les saints ou en achetant des indulgences. L'Eglise promet le pardon des péchés contre une somme d'argent. Le clergé s'enrichit, le pape se veut l'égal des rois, il vit dans le luxe et joue un rôle politique.

C'est dans la douleur que va naître le protestantisme. C'est , véritablement, martin Luther, un allemand qui le lance en 1505. En 1517, Luther publie 95 thèses, dans lesquelles il condamne les indulgences et prône un retour à l'écriture sainte. Alors  qu'il était chez les frères Augustins, il est excommunié en 1521. Mais il reçoit le soutien de princes allemands, qui voient dans le pape, un obstacle à leur autorité. Luther fonde la première Eglise protestante. En France Calvin reprend le flambeau, et ajoute que Dieu réserve sa grâce qu'à un petit nombre d'hommes : c'est la doctrine de la prédestination.

En 1529 les luthériens protestent contre un décret de Charles Quint, qui veut interdire leur doctrine. Les humanistes s'engouffrent dans la brèche, notamment en France. Ils veulent se libérer du pape, de l'Espagne et ne plus dépendre financièrement des banquiers de Florence.

La réaction de l'Eglise catholique est violente. Les protestants sont considérés comme des hérétiques par le tribunal de l'Inquisition et peuvent être brûlés. Les livres contraires à la doctrine chrétienne sont interdits.

1534 : Ignace de Loyola (espagnol) créé les jésuites. C'est une organisation militaire, totalement dévouée au pape. Celui ci leur donnera pour mission de cathéchiser les enfants de Rome, puis du saint empire romain. Des écoles jésuites vont ensuite être créées. Cette organisation est mise en place pour contrer la montée du protestantisme.

Temple protestant (Lyon)

En 1545, le pape Paul III réunit un concile dans la ville de Trente en Italie du Nord. Il réaffirme les dogmes rejetés par les protestants, prévoit la création des séminaires pour former un clergé de qualité. Un catéchisme et un missel sont rédigés pour l'instruction religieuse des fidèles. En réaction contre l'austérité des temples protestants, de somptueuses églises sont construites pour impressionner les fidèles : c'est le début de l'art baroque.

L'art baroque

A cette période, commence le massacre des protestants. A son apogée les protestants représenteront 15 à 20% des français.

Les guerres de religion (il y en aura 8) opposant catholiques et protestants dureront 36 ans (entre 1562 et 1598) dans des affrontements sanglants, comme le massacre de la Saint Barthélémy.

Catherine de médicis : Par son mariage avec le futur Henri II, elle devient Dauphine et duchesse de Bretagne de 1536 à 1547, puis reine de France de 1547 à 1559. Mère des rois François II, Charles IX, Henri III, des reines Élisabeth (reine d'Espagne) et Marguerite (la reine Margot), elle gouverne la France en tant que reine-mère et régente de 1560 à 1564

Catherine de Médicis est aussi une mécène exceptionnelle qui a financé de nombreux chantiers de construction et a protégé de nombreux artistes français. Peut-être plus que tout autre souverain français de la Renaissance, elle a contribué à donner à l'art ses lettres de noblesse et à l'employer, avec beaucoup de talent, au service de la monarchie.

 

L'épisode du massacre de la saint Barthélémy (24 août 1572): Ce massacre a commencé à Paris , avant de s'étendre à plusieurs autres villes du royaume. Il a débuté suite à une méprise !!! L'amiral de Coligny, chef des protestants, insiste auprès du roi Charles IX, pour faire la guerre à la Flandre espagnole. Celui ci hésite à lui dire non. Face à cette insistance, Catherine de Médicis, mère du roi, décide d'en finir avec Coligny. Elle charge le chef des catholiques, Henri de Guise, d'accomplir la besogne. Coligny est seulement blessé, le roi veut découvrir le coupable. Catherine finit par convaincre le roi de tuer coligny. Le roi qui ne veut pas de vagues, lui dit, à propos de tous les chefs protestants : "tuez les tous, qu'il n'en reste pas un pour me le reprocher". Catherine donne la liste des noms protestants à tuer, à henri de Guise. L'ordre de "tuer les tous" , fait le tour de Paris, le massacre démarre, alors qu'il ne devait concerner que quelques chefs protestants. C'est ainsi que malgré elle, catherine déclenche le massacre, alors qu'elle a toujours essayé , pendant 30 ans, de réconcilier catholiques et protestants. Elle en mourra d'épuisements et de dépits en 1589, devant l'impossibilité de réconciliation.

C'est Henri IV, qui par l'édit de Nantes, mettra un terme à cette guerre civile.  Il autorise la liberté de culte aux protestants mais en limite l 'expansion aux villes et régions protestantes. Cependant Louis XIII et louis XIV entameront ces libertés.

Louis XIII, sous l'influence de Richelieu, ne veut plus d'un état dans l'état. Par l'édit de Nantes, certaines villes sont contrôlées par les huguenots (protestants), comme La Rochelle. En faisant le siège de la rochelle en 1627, Richelieu va obtenir la paix d'Alès (28 juin 1629) :

  • la liberté de culte est toujours accordée aux protestants
  • les places fortes sont démantelées, leurs fortifications rasées
  • le culte catholique est restauré dans les régions dominées par les protestants.

Entre 1681 et 1685 , Louis XIV envoie des milices convertir les protestants dans le poitou pour un test. Louis XIV révoquent l'édit de Nantes en 1685, considérant à tord, qu'il n'y avait plus lieu de maintenir le protestantisme. En effet, chaque jour, ses conseillers lui apportaient les chiffres des convertis, chiffres évidemment faussés, et conversion réalisée sous la torture, ce dont Louis XIV n'était pas au courant. 38.000 conversions sont enregistrées en quelques mois.

Les dragonnades, les milices s'installent chez l'habitant jusqu'à ce qu'il se convertissent

http://www.museeprotestant.org/

C'est à partir de 1685 que sera déclenchée les "dragonnades". Les dragons sont des milices d'état, composées en général de paumés, sélectionnés selon leur corpulence. Ils passeront d'un village à l'autre, convertissant dans l'horreur la plus absolue les survivants. Cette période durera 100 ans, plus de 200.000 protestants fuiront le royaume.

A partir de 1787, les protestants seront tolérés. Ils se réorganisent.

En 1905, ils acceptent la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat, avant, en 1938, de se rassembler autour de l'Eglise réformée de France.

 

Henri IV et le retour au calme

Henri IV réussit le tour de force de réconcilier protestants et catholiques. Il faut dire qu'il donne l'exemple.

Petit retour en arrière: 1572 : Catherine de Medicis veut la paix avec les protestants. Elle veut se rapprocher de Jeanne d'Albret, la reine de la Navarre protestante. Solution : marier le fils henri de Navarre à sa fille marguerite de Valois (Margot). Le mariage a lieu à Paris le ...18 août 1572, juste avant la saint Barthelemy.

1584, le frère du roi Henri III, meurt. Henri III, n'ayant pas de successeurs, il faut rechercher dans les cousins. Ce sera Henri IV, petit-fils de la soeur de François 1er.

Depuis la mort de l'amiral de Coligny, henri de Navarre (futur henri IV), se retrouve propulsé , chef du parti protestant. En 1589, c'est Henri III qui est tué, après avoir lui même fait tuer, Henri de Guise , le chef des catholiques. On n'en sort pas. Stupéfaction dans la France à majorité catholique, c'est un chef protestant qui doit prendre le trône. Il va s'en suivre 4 années de guerre, jusqu'à ce que Henri IV se convertisse au catholiscisme. Plus rien n'empêche , alors henri d'accéder au trône, il sera sacré à Chartres (et non à Reims, faut quand même pas exagérer).

C'est ainsi qu'henri IV, va démarrer la dynastie des Bourbons, car son père est antoine de Bourbon.

1598, Henri IV fait signer l'édit de Nantes.

Henri IV, aidé par ses 2 conseillers (Sully et Laffemas), va relancer l'économie du royaume, à bout de souffle, après 40 ans de guerre.

Sully sera un excellent gestionnaire, un redoutable chasseur de fraudeurs. En quelques années, les finances de la France vont se redresser de façon spectaculaire. Il va développer l'agriculture, rénover les routes, faire des ponts et planter des ormes aux bords des routes. Les fameux "ormes de Sully", dont le but est de disposer de bois pour les canons et la flotte royale.

Laffemas veut une France commerçante. Ainsi il faut:

  • produire en France (la soie, la manufacture)
  • exporter le plus possible
  • importer le moins possible
  • attirer l'or, l'argent des pays étrangers.

1610 : Assassinat d'Henri IV , par ravaillac (catholique).

 

Le Grand Siècle (1610-1715)

 

Le pseudo règne de Richelieu

 

Louis XIII, trop jeune, Marie de Médicis, sa mère devient régente. Elle veut un rapprochement avec l'Espagne, et décide de marier Louis à l'infante d'Espagne, Anne d'Autriche. 

Richelieu est nommé secrétaire d'état en 1616, après avoir été remarqué comme excellent orateur lors des états généraux de 1614 à 1615. Il défendait , alors la cause du clergé. En 1624, il est nommé au conseil du roi, dont il devient vite le chef. Louis XIII et Richelieu vont s'entendre à merveille.

http://www.ac-strasbourg.fr/pedago/lettres/

Objectifs de Richelieu:

  • Restaurer l'autorité royale
  • Affirmer la force de l'état

Le roi doit se faire respecter à l'intérieur et redouter à l'extérieur.

1) Restaurer l'autorité royale : mettre au pas les protestants, ce sera le siège de La Rochelle et la paix d'Alès.

2) Affirmer la force de l'état: Il faut combattre les espagnols, afin de leur enlever toute idée de conquérir la France. La guerre civile en Allemagne entre 1618 et 1648, opposent catholiques à protestants, c'est la "guerre de 30 ans". Les Habsbourg, catholiques, sont  à la tête de l'empire. Ils sont contestés par les protestants. La France vient en aide aux protestants tandis que l'Espagne vient en aide aux Habsbourg. Finalement en 1635, la paix est signée.

Richelieu, dont la crainte dans cette alliance , est de voir l'Espagne avoir des vélléités pour la France, décide de déclarer la guerre aux espagnols. Cette guerre coutera très cher. C'est à cette période, entre 1636 et 1642, que va avoir lieu la révolte des croquants dans le Quercy et le Périgord, et des va-nu-pieds en Normandie.

http://www.comlive.net/Le-17eme-Ce-siecle-Des-Revoltes,162569.htm

Son oeuvre:

  • il a jeté les bases de l'empire colonial
  • il a développé les manufactures
  • il a renforcé l'autorité de l'état
  • il a fait construire la Sorbonne et le Palais Royal
  • il a contribué à la fondation de l'académie française (1635)

1643 : Mort de Richelieu et de Louis XIII, l'Espagne tentera d'envahir la France, mais sera arrêtée par les troupes du duc d'Enghien, appelé le Grand Condé. La paix sera signée en 1648. La France récupère les duchés de Toul, Metz et Verdun, ainsi qu'une  partie de celui d'Alsace, tiens donc , les futurs Alsace-Lorraine.

L'absolutisme

Le monarque absolu de droit divin :

Il préside les conseils et choisi ses ministres

Le pouvoir du roi est sans partage. Il a tous les droits sur ses sujets, sa volonté est faite loi. Il caractérise la période de Richelieu à louis XVI, avec une apogée sous Louis XIV. 

Celle ci a démarré au 14ème S, lorsque le roi a souhaité développer son pouvoir au détriment de la féodalité (seigneurs). Pour ce faire , ils se sont appuyés sur les lois romaines. La monarchie est de droit divin, l'onction reçue lors du sacre le fait représentant de Dieu sur Terre, il n'a de compte à rendre qu'à Dieu.

Au 16 ème S, le besoin de la société d'avoir un pouvoir puissant est nécessaire pour faire face aux guerres et conflits intérieurs. En effet , les périodes de guerre voient l'affaiblissement du pouvoir du roi, qui est remis en cause par la noblesse.

Au 17 ème S, Richelieu introduit la notion de raison d'Etat.

Louis XIV entend appliquer la formule : "une foi, un roi, une loi". Ses sujets ne peuvent avoir d'autre religion que celle du roi. Celà entrainera les dragonnades.

Louis XIV veut diriger l'Eglise de France et nomme les évêques sans l'accord préalable du pape. (c'est le gallicanisme).

L'absolutisme dans le domaine artistique et culturel:

La gloire du roi, louis XIV attire à la cour les écrivains et artistes.

Il créé des académies et pratique le mécénat

La gloire des armes, louis XIV fera 29 ans de guerre sur les 54 ans de son règne. Dans les territoires conquis, les villes seront fortifiées par Vauban (Nord et Est du pays)

Le château de Versailles, un cadre digne du roi Soleil. Il n'aime pas le Louvre, endroit qu'il a dû fuir dans sa jeunesse , lors de la fronde.

 Les limites de la monarchie absolue :

  •  les lois fondamentales du royaume : le roi doit être catholique, il ne peut désigner son successeur, ce dernier doit être un homme, il ne peut vendre une partie du royaume.
  • Le pouvoir absolu s'étend difficilement au delà de Versailles (voies de communication, peu d'agents d'état, langues régionales)
  • Beaucoup de résistances (privilèges des ordres, des provinces, des villes, des communautés; coutumes; autorité locale des seigneurs; noblesse qui a perdu ses pouvoirs de décision)
  • L'absolutisme est une transition entre temps féodaux et temps modernes.

Louis XIV, le pouvoir absolu

 

 

Le règne de Louis XIV, commence par une régence de sa mère Anne d'Autriche, et du cardinal Mazarin. Ce dernier n'a qu'un objectif : Augmenter les impôts par tous les moyens. Il se met rapidement à dos , le petit  peuple, la noblesse, les parlementaires par rapport aux impôts, mais aussi la noblesse de robe et les bourgeois fortunés qu'il ne consulte pas, contrairement à Richelieu.

1648-1653 : La Fronde des parlementaires (48-49) et des princes (50-53) va mettre à feu et à sang la France, dont l'ennemi est Mazarin. En janvier 1649, face au déchaînement des princes, anne d'autriche , ses enfants et Mazarin, fuient vers le château de Saint Germain. En février 1651, la foule surexcitée, à la recherche de Mazarin, fait intrusion dans le palais du Louvre, où vit le Roi. Louis XIV sera marqué par cette humiliation, il se vengera plus tard, en prenant tous les pouvoirs.

Louis XIV

http://www.histoire-en-ligne.com/spip.php?article225

1661 : Mort de Mazarin, Louis XIV réunit ses ministres et leur dit::« le cardinal de Mazarin est mort, Messieurs les Ministres, c’est à moi que vous vous adresserez désormais. Je veux à l’avenir gouverner moi-même mon royaume. Je ne veux point de Premier Ministre, je me servirai de ceux qui ont des charges pour agir sous moi selon leurs fonctions et, s’il arrive que j’ai besoin de vos conseils, je vous en demanderai ». Il limite le droit de remontrance à n'être utilisé qu'après son enregistrement. Le droit de remontrance permet au parlement de signifier au roi que la décision qu'il a décidé de prendre comporte des inconvénients et qu'il serait bon de l'examiner de nouveau, voire d'y renoncer. 

 

Louis XIV et la politique.

Il met en place de grandes réformes par la promulgation de nombreux codes dont (code Louis sorte de code civil en 1667, le code Noir sur l'esclavage en 1685)

Colbert s'occupe des finances et de tous les autres ministères sauf la guerre et les affaires étrangères. Ces 2 derniers sont gérés par Louvois. Colbert place l'économie sous le contrôle de l'Etat. L'Etat , pour s'enrichir doit vendre plus qu'il n'importe, afin d'accumuler l'or et l'argent. Il créé les manufactures (Saint Gobain, Aubusson, Gobelins) et fait appel a des techniciens étrangers. Il lance des compagnies de commerce, encourage la conquête de colonies fournissant des produits dont les français ont besoin (café, tabac, sucre), met en chantier une marine.

Louis XIV veut disposer des revenus de l'évèché, ce que refuse le pape. Il cèdera sur ce point. Mais en annulant l'édit de Nantes, en 1685, il ne veut plus qu'une seule religion en France. Celà entrainera les dragonnades, la fermeture des temples et toutes sortes de barbaries. 300.000  protestants (commerçants, artisans, banquiers, ouvriers) quitteront la France pour la Hollande

Louis XIV, qui a fait l'école militaire, réorganise l'armée, pour en faire la plus puissante d'Europe. Son but , limiter la puissance des Habsbourg. Il fait sécuriser les frontières, par Vauban. Il fait faire une vraie flotte de guerre par Colbert, capable de rivaliser avec les anglais.

Fortifications Vauban, caractéristiques avec les enceintes en étoiles.

Il fera de nombreuses guerres contre les voisins européens. Un état de l'amérique porte son nom : la louisiane.

Ce besoin démesuré de faire des guerres, va vider les caisses de l'état. Le peuple est totalement oublié, plusieurs famines vont sévir. Seul compte son prestige. Il sait amadouer les principaux personnages de l'état pour les soumettre au pouvoir royal.

 

Louis XIV et le prestige

Louis XIV n'a qu'un souci : la grandeur de la France et son image.

Il veut développer la culture et l'art en France. Il veut faire de la culture française , une référence universelle. Il va créer plusieurs académies, dont l'académie des Inscriptions et Belles lettres, l'académie des sciences, l'académie d'architecture.

Il va faire construire un château à la démesure de son égo : le Château de Versailles.

A l'origine , un pavillon de chasse de louis XIII, Louis XIV ,qui ne veut plus du Louvre et de Paris, trop de mauvais souvenirs, va l'agrandir pendant 40 ans!!!. Les travaux débutent en 1661.

Il s'entoure d'artistes prestigieux :

  • le Brun, peintre-décorateur
  • Le Vau, d'Orbay, Mansart, architectes
  • Le Nôtre, paysagiste
  • Coysevox, sculpteur

La galerie des glaces, symbole de la grandeur de Louis XIV

Il s'y installe avec sa famille, en 1682. Mais dès 1664, de nombreuses fêtes et feux d'artifices seront organisés où tout n'est que débauche de luxe et d'or. Ainsi de grands noms vont graviter autour de Louis XIV:

  • Molière, Corneille, Racine pour le théâtre.
  • Boileau, La Fontaine, Bossuet, Madame de Sévigné, la Bruyère pour les écrivains
  • Lully, Charpentier pour les opéras, ballets

La cour de Louis XIV est composée de la famille du roi, des grands seigneurs qui acceptent de devenir les serviteurs du roi. En échange, ils reçoivent des "pensions". Celà permet à Louis XIV, de mieux les contrôler.

La journée du roi est une suite de cérémonies officielles. Les fêtes, concerts, bals, représentations théâtrales permettront d'occuper les 6000 personnes composant la cour.

La société est divisée en 3 ordres :

  1. le clergé . Le plus structuré, ne paie pas d'impôts. Ses revenus proviennent des terres qu'il possède et de la dîme. Le Haut clergé (évêques, abbés) vit richement sur de vastes domaines; le Bas clergé (curés, moines) est misérable.
  2. La noblesse est la référence d'une société dominée par les valeurs aristochratiques (honneur, loyauté, générosité, courage). Elle ne paie pas d'impôts et a des places réservées dans l'administration et l'armée. La Haute  noblesse vit à la cour et possède d'importants domaines. La petite noblesse vit sur ses terres en provinces et est pauvre.
  3. Le tiers-état est très disparate (bourgeois, peuple des villes, paysans). Ils paient les impôts. Certains bourgeois très riches imitent les nobles et achètent des titres qui les anoblissent.

1715 : Mort de Louis XIV, il laisse un pays exsangue du fait de l'évasion des capitaux en Angleterre et en Hollande, des guerres et de la construction du château de Versailles.

 

 

 

Le Siècle des Lumières (1715-1799)

 

L'après Louis XIV

 

Louis XV, n'a que 5 ans à la mort de Louis XIV. La régence est attribuée au neveu de Louis XIV, philippe D'Orléans. Objectif prioritaire: remettre les comptes de l'état à flot. Il faut trouver de l'argent.

John Law, va proposer de développer le commerce pour remplir les caisses de l'état. Il créé la monnaie papier , plus facile  à utiliser que les pièces d'or et d'argent. Il va favoriser la recherche d'or et de diamants, la conquête de terres fertiles (Louisiane). L'activité économique fait un bond, les caisses de l'état se remplissent à grand pas. cependant en 1720, c'est la panique boursière. Le cours des actions de la compagnie des Indes  s'écroulent. Beaucoup de petits porteurs sont ruinés.

1722: mort de philippe d'orléans, louis XV va gouverner seul.

Louis XV

http://www.histoire-en-ligne.com/

Philippe d'Orléans, pendant sa régence a remis en place le droit de remontrance, cependant le parlement va en user et en abuser, bloquant beaucoup de réformes qui entameraient les privilèges des parlementaires. Louis XV veut mettre en place une imposition égalitaire. La tension est telle que Louis XV décide en 1771, de dissoudre les différents parlements (Paris et ceux de provinces). Il les fait remplacer par des cours d'appel. Les parlementaires deviennent de simples fonctionnaires sans rôles politiques.

Louis XV créé les chambres d'agriculture, les écoles vétérinaires, développe l'industrialisation.

Le règne de Louis XV sera aussi marqué par la perte de beaucoup de colonies (Indes, Amérique du Nord) au profit de l'Angleterre.

Madame de Pompadour

Jeanne Poisson (madame de Pompadour), maîtresse du roi, va avoir beaucoup d'influence sur lui en matière culturelle. Elle découvre Rousseau, Quentin Latour, l'architecte Gabriel, le sculpteur Pigalle et rapproche Voltaire de Louis XV. Elle achète et transforme l'hôtel d'Evreux construit en 1718, pour devenir le palais de l'Elysée. Elle fonde l'école militaire.

 

1774 : mort de louis XV, il est remplacé par Louis XVI. Celui ci rétablit les parlements aussitôt. Il essaye en vain de trouver des solutions pour redresser  l'économie. Mais chacun de ses ministres, échoue. Entre les parlementaires qui ne veulent pas toucher aux impôts et le recours à l'emprunt d'état, inefficace.

1788 : Louis XVI convoque les états généraux sur l'état financier de la France. Il donne la moitié des sièges au Tiers état, mais leur vote continue à compter pour 1/2 voix, alors que les votes du clergé et de la noblesse compte pour 1 voix.

 

Le siècle des lumières

 

Le siècles des lumières doit son nom à un courant de pensée intellectuel, culturel et scientifique, dans une vision renouvelée et élargie du monde. Il met en exergue:

  • la liberté (esclavage, liberté de penser, économique)
  • l'esprit scientifique par opposition à la croyance religieuse
  • la tolérance (respect des idées et opinions de chacun)
  • l'égalité entre tous les hommes. Il n'y a pas de classes.
  • il faut favoriser les innovations techniques dans toutes les sciences (Lavoisier en Chimie, Réaumur : le thermomètre à mercure, Benjamin franklin : le paratonnerre,....)
  • il faut séparer les pouvoirs pour éviter l'abus de pouvoir en réformant l'administration, les institutions, l'économie, l'éducation, la justice, le droit,...
  • il faut rejeter la monarchie absolue de droit divin.

Les philosophes :

  • Diderot (1713-1784) auteur de l'Encyclopédie (dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers) 
  • Le Rond d'Alembert (1717-1783), co-auteur de l'encyclopédie
  • Montesquieu (1689-1755) auteur de "lettres persanes" et "l'esprit des lois". Il inspira la constitution de 1791 et la séparation des pouvoirs (exécutif, législatif, judiciaire)
  • Rousseau (1712-1778) critique les fondements de la société corruptrice. Il est auteur de "confessions". Dans le contrat social, il propose une société où le peuple exercerait le pouvoir.
  • Voltaire (1689-1778) défend la vérité, la tolérance et les victimes d'erreurs judiciaires, la liberté individuelle et le partage du pouvoir entre le roi et les élites (nobles et bourgeois)

 

Commentaires (1)

1. FHGFFFD (site web) 17/11/2009

C

[b][/b]" rel="iframe" title="Link">Image');return false;" rel="nofollow" title="Link">Image

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site