l'ère de De Gaulle

1958 - 1969 : l'ère De Gaulle et la Vème république

Tout comme pour Poincaré en 1926, la France et les pieds noirs , au plus mal politiquement, va rappeler De Gaulle. Il commencera par faire une nouvelle constitution et créer la V ème République.

Les pouvoirs du président sont renforcés. Il est élu pour 7 ans, d'abord par les grands électeurs, puis en 1962 par suffrage universel direct à 2 tours. Il est le chef des armées, dispose du droit de grâce, gère la politique extérieure, nomme le premier ministre et peut dissoudre l'assemblée nationale.

2 chambres sont créées: l'assemblée nationale (députés) et le sénat (sénateurs). L'assemblée nationale fait les lois, a un droit de regard sur la politique du gouvernement mais ne peut pas l'empêcher de gouverner. Les sénateurs , élus par les grands électeurs contrairement aux députés, examinent les lois. Ainsi les lois passent d'une chambre à l'autre (navette) avant d'être votées.

De Gaulle et l'Algérie:  D'abord pour une Algérie française, De Gaulle se voit refuser son offre de paix par le FLN, en 1958. Dès 1959, il reconnait le droit des algériens à l'autodétermination. Des pourparlers ont lieu avec le fLN, mais l'armée n'est pas d'accord. En 1961, ils (OAS) font un putch et tente de s'emparer du pouvoir en Algérie. Mais la population devient de plus en plus , pour la paix et donc pour l'indépendance de l'Algérie. Les accords d'Evian sont signés le 18 mars 1962.

De Gaulle et la politique: De Gaulle veut redorer le blason de la France sur la scène internationale, elle se rapproche de l'Allemagne, des pays du Tiers Monde et des pays socialistes.  Dès 1960, elle se dote de la bombe atomique, ce qui permet à De Gaulle de s'affranchir des Etats Unis. La France quitte l'OTAN en 1966, après y être rentrée  en 1949, à sa création. Le concorde (1969) , le paquebot "Le France" (1960), l'aéroport international roissy (1974 après 10 ans de travaux), le porte avion Clémenceau, autant de réalisations des années 60, qui visent a redonner à la France une place sur l'échiquier mondial. 

De Gaulle et mai 1968: Parti d'un mouvement étudiants le 22 mars 1968, à l'université de Nanterre qui protestaient contre la guerre au Viet nam par les américains. Ce mouvement s'est emballé pour atteindre une dimension sociale et politique. Les valeurs classiques (autorité) sont rejetées, les idées "gauchistes" progressent. Les jeunes veulent d'une autre vie (liberté des moeurs, féminisme, écologie).  Le 13 mai , une grève générale rassemble la moitié de la population active. Malgré les accords de Grenelle (augmentation des salaires, diminution de la durée de travail) le mouvement se poursuit. Le pouvoir de De Gaulle est contesté.

Le 30 mai , De Gaulle propose des élections législatives, ce sera un triomphe pour lui.

Suite à un référendum sur la régionalisation, De Gaulle démissionne le 27 avril 1969.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site